Crise suisse : certains brokers s’en sortent plutôt bien

Les brokers Forex et option binaire n’ont pas été épargnés par les contrecoups liés à la hausse du franc suisse et à l’abandon du taux plancher décidé en 2011 entre la BCE et la BNS. Sur le marché du Forex, les pertes enregistrées par les brokers a été énorme, du fait d’une modification de l’effet de levier. Mais même si ce ne fut pas le cas pour tous, certains brokers semblent
avoir plutôt bien géré cette crise.

Des pertes presqu’incroyables sur le Forex

franc suissePour mesurer l’ampleur des pertes enregistrées du fait de cette décision de la Banque Nationale Suisse, prenons un exemple : un broker qui disposait de 3 000 euros pouvait préalablement utiliser un effet de levier de 1/100 pour placer des ordres à hauteur de 300 000 euros sur la paire EUR/CHF. Mais lorsque du fait de la décision de l’abandon du taux plancher le Franc suisse a perdu 30% de sa valeur sur le marché, ce trader perd d’un seul coup jusqu’à 90 000 euros (0.30 x 300 000 = 90 000). Malheureusement, le trader ne possède que 3000 euros en temps réels. Il se trouve que le broker est censé lui avoir fait perdre 87 000 euros, alors qu’il n’a pratiquement aucun pouvoir sur la décision de la BNS.

Il n’est donc pas étonnant que dans les heures qui ont suivi l’annonce de l’abandon du taux plancher, de nombreux brokers aient perdu beaucoup d’argent. Par exemple, le trader anglais Alpari qui compte près de 250 000 traders actifs s’est placé en cessation de paiement après des pertes cumulées de 45 millions de dollars. Chez d’autres brokers à l’instar de FXCM, les pertes atteignent la somme colossale de 225 millions de dollars ! Ce broker a même dû se tourner dans l’urgence vers la banque Jefferies pour un afflux de fonds massifs à hauteur de 300 millions de dollars, rien que pour maintenir l’activité à flots. On comprend que les broekrs ont plutôt été court-circuités par la décision de la Banque Nationale Suisse.

ETX et XTB ont plutôt rassuré

Quelques brokers ont néanmoins montré qu’ils étaient capables de supporter des retournements aussi brusques et imprévus. Par exemple, XTB et ETX Capital n’ont pas subi le sort de plateformes concurrentes, principalement parce qu’ils se sont diversifié dans les options binaires. Contrairement aux autres plateformes, XTB a même fait savoir qu’elle tablait sur un profit de 17.4 millions de dollars sur les 6 derniers mois, même en incluant le mois compliqué de janvier 2015.

Que faut-il donc en conclure ? Eh bien que certains brokers sont plus fiables que d’autres. Si vous cherchez un broker multi-actif, ETX Capital et XTB devraient sans doute vous intéresser.

Notez cet article !

Antoine Klein

En savoir plus

Expert dans les options binaires depuis 10 ans.

Voir les articles - Visiter le site

Poster un commentaire